Ross Geller, cet homme désespéré

Et voilà, ma série Friends touche à sa fin ! On la termine avec Ross. C’est le personnage que j’aime le moins. Et pourtant…

ross1

Ross nous donne aussi des leçons de vie, à chaque période de la sienne. Du coup, en me penchant un peu plus sur lui, je me suis rendue compte qu’on pouvait tirer plusieurs choses de lui.

On tombe et on se relève. Toujours. Toujours. Toujours… Et toujours !

Aucun cœur et aucun cerveau n’est plus résistant que celui de Ross. Franchement. Il s’est marié 3 fois, et a divorcé 3 fois. La première fois parce que sa femme se rend compte qu’elle est lesbienne, la deuxième fois parce qu’il se trompe de prénom au moment d’échanger les vœux, et la troisième fois il était saoul. Génial. Sans oublier que parallèlement à ça, il a aussi eu des problèmes à son travail à cause de ses excès de colère (l’époque ou la seule chose qui l’avait rendu heureux était le sandwich à la dinde que Monica lui avait fait, mais que son patron lui avait volé.). Ajoutons à ça qu’il n’a même pas la garde de Ben et que tout le monde se moque ouvertement de lui parce que c’est un scientifique qui aime les dinosaures… Rien n’abat Ross ! La vie peut-être longue et nous mettre 40 milliards d’obstacles sur la route, mais on trouve toujours un moyen de se relever. Toujours.

Ne jamais tromper

Pour ceux qui sont fan de Friends comme moi, on connaît tous l’histoire de “WE WERE ON A BREAK” (d’ailleurs, vous en pensez quoi?). Jamais, jamais il ne faut partir sans avoir une discussion. Quand Rachel suggère à Ross de faire une pause, il ne discute pas, et s’en va, et en plus il la trompe. Enfin je suis pas objective, parce que je suis du côté de Rachel sur ce coup-là. Elle suggérait la “pause” (bon même si on sait que ça finit toujours mal, de faire une pause), ce n’était pas décidé. Du coup c’est bien fait pour lui. VOILA.

Il faut savoir mettre son égo de côté

Une des choses pour laquelle je hais profondément Ross c’est qu’il se croit supérieur parce qu’il est scientifique, qu’il est père, qu’il est plutôt pas mal et qu’il le sait. Le truc c’est que même dans sa famille ça se passe comme ça : c’est l’enfant miraculé, donc tout le monde adule Ross, et tout le monde s’en fou de Monica. Il en joue beaucoup de ça. En plus j’ai remarqué que la plupart du temps il prend les filles pour des imbéciles sans cervelles. Enfin bref.

Les divorces, bien que douloureux, ça arrive

On ne sait jamais de quoi sera fait demain. Demain ta femme peut devenir gay, tu peux avoir oublié de t’être marié parce que t’étais à Las Vegas et que tu étais ivre, tu te trompes de prénom à l’Eglise… Du grand Ross ! Non plus sérieusement, j’en parlais plus haut en disant qu’on se relève toujours mais c’est vrai. La vie n’est pas toujours comme on le souhaite et ne prend pas toujours la direction souhaitée en premier lieu… Et c’est pas grave. Faut pas toujours voir ça comme un échec. Parfois ça ne fonctionne juste plus.

La famille reste une base solide

Même s’il est chiant à être l’enfant préféré, pour Ross, la famille c’est la base. Il est proche de ses parents, de sa famille en règle générale (Il est invité à des mariages auxquels Monica n’est pas conviée…), il est très proche de sa soeur… Et malgré son premier divorce il reste proche de son ex-femme pour que Ben puisse grandir dans de bonnes conditions.

Ne jamais abandonner le grand amour

C’est la leçon ultime de Ross, c’est ce qui le définit le mieux ! Il a toujours été désespérément amoureux de Rachel. Quoi qu’il se passe, elle a toujours été dans un coin de sa tête. Il a tout fait pour elle littéralement tout. Et puis ça aura pris 10 ans… Elle est finalement descendue de l’avion.

ross3.gif

Voilà pour les personnages de Friends ! J’ai adoré écrire à propos d’eux, parce que c’est une série que je regarde vraiment depuis toujours. Est-ce que ça vous a plu, est-ce que ça vous dirait que je m’attaque à une autre série ? Je suis toute ouïe.

 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *