J’ai testé pour vous : travailler dans une buvette pour l’UEFA

Saint-Etienne a accueilli 4 matchs de l’UEFA dont 1/8è de finale ! Bonne ambiance, attractivité au top : pleins d’étrangers sympathiques, du bruit, une ville vivante la nuit, ça change !

IMG_20160622_204807.jpg

J’ai eu l’occasion d’y travailler pour ces 4 matchs, mon copain aussi mais pas au même endroit : lui il était ambulant avec un gros sac sur le dos tandis que j’étais à une buvette dans l’angle de la tribune Henri Point pour ceux qui connaissent ! Je vais vous raconter un peu comment ça s’est passé, les points positifs et négatifs.

Il fallait être présent une heure avant la prise de poste, au moins assez pour trouver la buvette dans laquelle nous étions parce que y en a eu beaucoup plus qui ont été mises en place que la norme ! On parle pas des matchs de l’ASSE, là on parle de l’UEFA ! Heureusement que j’ai bien réussi à venir une heure avant parce que j’ai mis UNE DEMI HEURE à trouver mon lieu de travail. On m’indiquait jamais le bon chemin, et quand j’ai su le bon, c’était au cinquième étage. Cinquième étage d’un stade. J’étais morte déjà avant même d’avoir commencé ! Du coup, j’arrive, et là, je vois cette vue, donc j’étais trop contente :

13427982_10209315439660038_4189474673437090308_n

Et là, je vais à ma buvette… Et malheur pour moi qui espérait au moins voir un petit truc :

13442397_10209315439820042_2137075269827196337_n

Bon, je voyais au moins l’écran ! L’avantage c’est que j’avais une demi heure de pause pendant le match. Donc j’y allais incognito, sans mon T-Shirt et ma casquette Carlsberg, et je me faufilais pour y assister un peu, de très loin. Ca passe très vite, et il faut faire gaffe à pas se faire remarquer parce que certaines personnes se sont faites jetées pour ça ! En même temps on va faire quoi pendant une demi heure ? On va s’enfermer dans les toilettes ? Voilà comment se sont passés à peu près tous mes matchs.

IMG_20160617_180755.jpg
Allez la Croatie!

Pour ce qui était de la buvette c’était un peu pénible : nous étions 5 et il n’y avait qu’une caisse, donc l’attente était souvent longue pour les clients qui parfois partaient alors qu’ils avaient déjà payé, ou n’attendaient même pas la monnaie ! La plupart arrivaient quand même à être patients et vraiment sympathiques, et compréhensifs.

Par contre, quelques soucis de logistiques : il y avait écrit tout ce qu’on avait sur les menus, forcément, mais parfois nous n’avions pas ce qu’ils demandaient, c’était vraiment le malaise, surtout que quand quelqu’un en face de toi ne parle pas français insiste pour avoir des pop corns et que toi tu lui réponds en anglais que non, on n’en a pas, et qu’il comprend pas… Dialogue de sourds !! L’organisation en elle-même pour les gens qui bossaient n’étaient pas top mais franchement, c’était à prévoir 🙂

Si la plupart des Portugais, Islandais, Croates, Tchèques, Anglais, Slovaques, Suisses et Polonais étaient très sympas, il y a quand même eu de sacrés perles. En passant par de la drague ou de l’impolitesse comme jamais, voici une petite liste :

  • Où tu vas danser après ? On pourrait faire connaissance, danser ensemble, me dit un Croate de 50 ans  totalement saoul à 16h30 dans un anglais approximatif
  • Un anglais s’approche de moi, sans bonjour ni merde, et me pointe du doigt la bière, ce à quoi je réponds “what?”, il recommence son geste, ce à quoi j’ai répondu “Can’t you talk ?” puis là, il s’est excusé pendant 10mn et a même laissé un pourboire
  • Un autre, pareil, sans bonjour ni merde, me dit “Coca”. Et moi je répondais “Hello”, et il me disait “What”, et moi je continuais “HELLO”. Du coup je suppose que ça l’a gavé de devoir juste être poli donc il est parti.
  • Un autre anglais (décidément ces British) m’hurle dessus pour avoir une barre de mars, alors qu’il venait tout juste d’arriver. Ce à quoi j’ai répondu en lui disant que c’était pas interdit d’être aimable
  • Un Suisse m’a demandé de lui dire n’importe quel chiffre pour acheter mon T-Shirt parce que “Tu sais moi j’ai plein d’argent, j’en ai vraiment beaucoup…”

Bon, dans l’ensemble, y a eu quasiment que de très bons moments (mis à part l’énorme fumigène qui a explosé à 15mètres de moi, j’ai cru que ça y est on allait tous mourir) !! Ils étaient tous sympas, essayaient d’apprendre des mots en français, rigolaient avec nous, puis je sais pas mais moi j’adore le sport pour l’énergie qui s’en dégage ! Si vous aviez vu pour le 8ème de finale les polonais qui étaient mais heureux comme jamais, à courir de partout, venir me taper dans la main en hurlant. C’est beau le sport, porteur de valeur de partage, et j’ai jamais senti autant de solidarité que pendant l’UEFA.

Par contre pour le dernier match j’avais que j’en avais trop marre : on m’avait placé dans un food truck dehors, coup de soleil à gogo, peut-être même une insolation, et… prolongation les gars, j’ai jamais autant souhaité qu’un match se termine aussi vite !!

IMG_20160620_222547

En attendant, je vous souhaite à tous de participer de près ou de loin à un événement comme celui-là, car c’est vraiment quelque chose de grand 🙂



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *