4 clichés sur Saint-Etienne

Je suis stéphanoise. Je suis née à Saint-Etienne, et j’y vis depuis toujours. Je n’ai pas la prétention de dire que c’est une ville formidable, encore moins que j’y vivrai pour toujours, mais elle reste une ville comme une autre. Peut-être suis-je un peu protectrice quand j’entends des gens se plaindre de la ville, de ma ville, comme s’ils y vivaient un calvaire. J’en entends souvent dire quelque uns “J’ai pleuré en arrivant, tout le monde m’a dit que c’était nul”, donc je me charge de vite dédramatiser tout ça.

vue

Loin de moi l’idée de nier ce qu’il se passe ici et de vous mettre des œillères, au contraire ! Mais selon moi, Saint-Etienne n’a pas besoin de continuer à vivre dans le culte de la misère, de la pauvreté et de la stigmatisation des stéphanois. Certainement pas quand je vois, moi, depuis petite, l’évolution réelle de Saint-Etienne qui travaille sur son futur.

J’ai donc dressé pour vous les 4 grands points que j’entends régulièrement, et qui m’agacent :

C’est la mine

Oui, Saint-Etienne a été la mine. Ca fait parti de son Histoire aussi. Il fallait bien relancer l’économie à l’époque, ça n’allait pas se faire tout seul ! Par contre, c’était il y a un bon nombre d’années en arrière. Ca fait parti de notre patrimoine. C’est comme ça, c’est important de se rappeler, mais c’est loin d’être comme ça aujourd’hui. Il n’est pas question de rester bloqués dans le passé. Une ville marquée par un fort passé ouvrier ne veut pas dire qu’elle n’évolue pas. Au contraire, aujourd’hui, Saint-Etienne a fait de la mine un musée qui en retrace l’histoire. Le petit plus, c’est que tu te balades à l’intérieur, tu marches dans les mines, c’est quand même largement plus ludique. Certains diront que c’est nul, que c’est que du charbon. Certes, mais à chaque ville son histoire.

mine.jpg

mine2.jpg

Ca fait peut-être pitié, vu comme ça. De mon point de vue, je trouve ça super cool, parce qu’en plus tu peux visiter les mines presque telles qu’elles étaient. J’y suis allée l’été dernier avec un ami d’ailleurs, et même lui a été super intéressé et curieux. En plus il vient de Paris quoi. Paris qui s’intéresse à la mine… Alors qu’ici, on trouve aussi la cité du design ! Et même si certains comprennent pas toujours pourquoi c’est là, c’est quand même vachement stylé.

C’est un peu l’opposition de la mine, le design, non ? C’est toujours gris, alors ?

C’est une ville de beauf et de foot

L’ASSE. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi, en terme de foot, notre ville serait plus beauf qu’une autre ? Sérieusement. Paris, Marseille, Lyon, eux aussi ont des équipes de foots, et eux aussi, ont des supporters tout aussi beauf qu’un fan de foot puisse l’être. Tout comme nous, on trouve une panoplie d’écharpes, de ballons, de maillots, une boutique à côté du stade.

dd.jpg

Là où je me permets d’intervenir, c’est que certes, Saint-Etienne est une terre de football tout comme Toulouse est une terre de rugby. C’est son truc, à chaque ville son domaine. Mais ça ne veut pas dire qu’elle se limite à ça. Si tu veux faire du sport, tu peux faire à peu près tout ce que tu veux. L’environnement de Saint-Etienne et ses alentours te permettent d’avoir beaucoup de choix : natation, escalade, rugby, patinoire, basket,  sports nautiques à Saint-Victor-sur-Loire, du BMX, de la course aussi (particulièrement cette année on dirait d’ailleurs), j’en passe. Il y a de quoi faire ici.

cidd

Cité-du-design-7.jpg

Evidemment, c’est une liste non-exhaustive. Tu peux faire encore beaucoup de choses, que ce soit en intérieur ou en plein air. Si tu es étudiant ici, tu as même la possibilité de t’inscrire au SUAPS pour très peu cher et tu peux faire énormément de choses (parapente, canoé, cours de fitness, basket, foot, des sports de combats… J’en passe)

C’est ennuyeux

Alors c’est vrai, les magasins ferment tôt et les rues sont vides le soir, particulièrement près de l’Hôtel de Ville, à Jean Jaurès et à la place du Peuple. Heureusement, pas très loin, il y a la rue des martyrs qui est une petite rue pavée, remplie de bars super sympas où, d’ailleurs, il y a des soirées étudiantes. Saint-Patrick, Saint-Jacques, le Picadilly… Tu trouveras aussi des bars près de la faculté Tréfilerie. Des boîtes de nuit dans le centre et aux alentours.

je-voulais-faire-decouvrir-charlotte-salomon.jpg

mie3

foenkinos-gab.jpg

Et si jamais, il y a très souvent des soirées ultra-accessibles au Fil, une super salle  à Saint-Etienne. On a aussi un Zénith, un Opéra-théâtre, une comédie (école nationale d’art dramatique). Bref, y a de quoi faire quand même !

Sans titre.jpg

C’est moche

Chaque ville a des quartiers moins beaux que d’autres. Oui, comme partout, il y a des quartiers qui craignent réellement, mais il y a aussi des bons quartiers, et qui sont très beaux. Je pense notamment à Fauriel. J’entends souvent dire, aussi, que Saint-Etienne c’est gris, et qu’il ne fait jamais beau… Vraiment ?

enhanced-buzz-wide-26983-1429807460-16

Alors certes, à Saint-Etienne, il y a encore des trams dans lesquels on est serrés (et qui ressemblent à des légos), certes, il y a des quartiers dans lesquels il ne vaut mieux pas aller, mais quelle ville n’en n’a pas son lot, après tout ?

En plus, ici, le niveau de vie n’est pas très cher, donc appelez ça de la pauvreté si vous le souhaitez, moi j’appelle ça une ville accessible et à taille humaine. Il y a de nombreux avantages, surtout si tu es un jeune de 18 à 25 ans ! Possibilité d’avoir le Sainté Pass GRATUIT qui t’offre des places gratuites ou à tarif extrêmement réduits pour profiter de la culture et des événements qui arrivent. La plupart du temps, t’as aussi des réductions pour aller manger dans des restaurants super bons comme le Nouai Borfa, place Jean Jaurès.

Et toi alors, t’habites où ? Tu l’aimes, ta ville ?



2 thoughts on “4 clichés sur Saint-Etienne”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *